L’Histoire

Le programme pédagogique TeenSTAR a été mis au point en 1980, par le Dr. Hanna Klaus. Après avoir fait ses preuves aux États-Unis, il a été ensuite traduit en plusieurs langues et est désormais proposé dans une trentaine de pays. En France, il existe depuis 1993.

Les origines : revaloriser la féminité

Dans les années 70, le Dr. Hanna Klaus est Professeur Associé de Gynécologie et Obstétrique à George Washington University aux U.S.A.

On lui confie des jeunes adolescentes enceintes. A l’époque, il y avait aux USA 1.200.000 grossesses chez les jeunes filles et 400.000 avortements. Comment était-ce possible, puisque la contraception était facilement accessible ? Le contact suivi avec les adolescentes lui a permis de constater qu’elles n’étaient pas à l’aise avec la contraception. En effet, quand le médecin lui donne la pilule hormonale, la jeune fille se sent dévalorisée. À cet âge-là, les adolescentes peuvent faire ce raccourci: « puisqu’on me donne un médicament contre ma fertilité, c’est que ma fertilité est une maladie ». Cette constatation donne une valeur négative à la fertilité, qui constitue le fondement sa féminité au moment de la puberté. Elle ne prendra pas sa pilule correctement, comme si, en rejetant les contraintes contraceptives imposées par la société, elle voulait prouver qu’elle était pleinement femme.

Elaboration de la pédagogie

Le Dr. Klaus a eu l’intuition que les jeunes filles changeraient d’attitude si elles arrivaient à donner une grande valeur à leur fertilité naissante. C’est ainsi qu’elle a élaboré une pédagogie basée sur l’émerveillement, qui fait découvrir à l’adolescente les signes de sa fertilité au cours de son cycle. Celle-ci pourra ainsi intégrer l’aspect physiologique de sa sexualité et changer de comportement. Elle deviendra responsable de sa fertilité, affirmant ainsi sa féminité. 

En 1980, avec l’aide de pédagogues professionnels, le Dr Klaus met au point la pédagogie TeenSTAR, d’abord conçue pour les filles, puis pour les garçons.

Grâce à cette pédagogie unique et originale, les jeunes, en comprenant le sens et la beauté de leur rythme physiologique, se sentent valorisés. Nombreux sont ceux qui, après avoir suivi un parcours, disent leur émerveillement devant la grandeur de l’être humain, dans toutes les dimensions de sa personne. Aimer en vériter devient un chemin de bonheur.

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.